Six conseils pour dresser votre chien à l’obéissance

Bien que l’éducation dès le plus jeune âge soit la formule idéale, un chien est toujours capable d’apprendre. Quelques astuces pour un dressage performant :

Une communication limpide

Rien ne perturbera davantage votre animal de compagnie qu’un mélange anarchique d’ordres et d’attitudes contradictoires. Associez toujours le bon terme à la bonne émotion. L’interdiction doit être exprimée avec fermeté. La satisfaction avec enthousiasme. L’injonction « viens » ne doit pas être associée à la colère au risque de ne lui donner qu’une envie : déguerpir !

Favoriser l’image et le son

Votre compagnon se fie principalement à votre langage non-verbal : vos gestes et le ton de votre voix. Sachez donc utiliser au mieux vos attitudes physiques et vos intonations pour lui transmettre des ordres clairs. Réservez votre voix grondeuse pour lui signifier les interdits et votre ton cajoleur pour encourager ses comportements positifs. Un détail qui a son importance : si vous lui donnez une tape, n’utilisez pas votre main (réservée aux caresses) mais un journal. Vous lui éviterez de confondre geste d’affection et de réprimande.

L’apprentissage par la récompense

Avant d’en arriver à la punition, privilégiez toujours la récompense ! Les friandises sont, bien sûr, les petits cadeaux idéaux qui motiveront votre chien. Utilisez des petites quantités pour éviter la suralimentation : bouts de viande ou de fromage. Pour lui enseigner un comportement souhaité, vérifiez d’abord que la friandise provoque son enthousiasme et puis commencez l’entraînement.

L’appât du jeu

Pour vous comme pour lui, le jeu est la technique la plus agréable pour apprendre, tout en étant très efficace ! Un exemple : vous voulez vous assurer qu’il apprenne à obéir à différentes personnes et non uniquement à vous ? Placez-vous à plusieurs sur une zone donnée et appelez-le chacun à votre tour. Le chien prendra plaisir à courir de l’un à l’autre en recevant des caresses ou des friandises encourageantes.

Constance et cohérence

La limpidité de votre communication doit être impérativement associée à sa constance. Autorisez et refusez toujours les mêmes choses. Utilisez toujours les mêmes termes, tons et gestes pour obtenir la réaction voulue. Le « non » doit être répété jusqu’à ce que votre animal le comprenne. De même, votre compagnon doit entendre les mots : « assis », « stop », « bravo » dans des contextes identiques afin de reproduire le comportement correct. Simple question de logique : pour être cohérent, évitez les caresses après une réprimande.

Amusez-vous !

Qu’il s’agisse d’une séance d’exercice ou de la vie quotidienne, gardez à l’esprit que la relation entre le maître et son animal de compagnie est une relation de plaisir. Immergez-vous dans un état d’esprit orienté patience et optimisme. Soyez persévérant devant l’échec et profitez surtout de vos petites victoires en les célébrant avec votre animal.

Facebook
Défiler vers le haut