Le Westie est-il un chien difficile à éduquer ?

Quand vous souhaitez adopter un chien ou venez juste de le faire, il est logique de se renseigner sur le caractère de l’animal. En effet, si certains chiens restent relativement simples à éduquer, d’autres nécessitent une grande patience et une autorité ferme. Ce n’est pas le cas du Westie, mais cela ne signifie pas que plusieurs comportements sont à surveiller. Découvrez-les.

Le Westie est un chien amical

Plein de joie, le Westie est un amour au quotidien. Il est très proche de ses maîtres et ne cherchent qu’une chose : obtenir leur amour. Si comme pour toutes les races, quelques mâles apprécient se sentir dominants, cela reste très peu marqué chez cette race. Si cela vous arrive, rappelez au chien sa place par des gestes simples comme l’interdiction de monter sur le lit ou de réclamer agressivement à manger. Attrapez-le également au niveau la peau du cou pour le calmer en douceur. Ce geste signifiant la domination, il n’est pas nécessaire de le faire avec violence.

Par contre, cette gentillesse naturelle peut parfois avoir un effet négatif. Le Westie développe régulièrement de grandes peurs avec les humains ou les autres chiens. Vous devez donc, dès les premiers mois, l’habituer à découvrir d’autres humains et congénères.

À l’écoute, seulement si…

… vous l’éduquez ! En effet, sa taille relativement petite, sa bouille triste dès qu’on le gronde et ses marques d’affection dès que vous lui tendez les bras vous rendent parfois passifs. Vous prenez alors l’habitude de laisser passer les bêtises après un simple « non » qu’il ne comprend que vaguement. Qu’importe le chien, les interdits le cadrent et lui font du bien. Forcez-vous à faire preuve d’autorité quand il fait des bêtises. Cela ne veut pas dire qu’il faut l’invectiver ou le taper, au contraire, ces réactions sont contre-productives puisque le chien, apeuré, ne comprend pas. Par contre, apprenez-lui des ordres et adoptez un ton ferme.

Doit-on emmener le Westie chez le comportementaliste ?

Les comportementalistes sont à la mode. Beaucoup de maîtres apprécient emmener leurs chiens à des cours individuels ou collectifs. Ils sont très bien, mais pas forcément nécessaires pour le Westie qui écoute bien. Les colliers d’éducation ne sont pas très utiles non plus pour cette race. Si vous souhaitez tout de même en prendre un, privilégiez un collier Petsafe pour petit chien qui envoie des stimulations indolores.

Par contre, les colliers GPS peuvent se révéler utiles. En effet, le côté « terrier » du Westie fait qu’il adore creuser. Emmenez-le en vacances ou laissez-le vagabonder dans un jardin et vous le verrez à l’œuvre. Même si à la maison, il demeure un grand dormeur, une fois en liberté, il se met à gratter, à fouiner avec la queue qui part dans tous les sens. Ces moments sont adorables, mais représentent aussi des risques potentiels. Sans surveillance, le chien, en grande excitation, est inciter à découvrir de nouveaux lieux et, comme la race n’est pas souvent habituée à visiter des lieux inconnus, se perdre. Assurez toujours une surveillance de l’animal ou mettez-lui un collier GPS autour du cou. Cela ne procure aucune gêne ou douleur au chien, tandis que vous pouvez le suivre au mètre près grâce à la puce et une application installée sur votre téléphone.