Conseils pour gérer les bavements inhabituels chez les chattes

Lorsqu’une chatte bave, il est important d’en trouver la cause, car ce phénomène n’est généralement pas normal chez les chattes.  En outre, si la salive est sanguinolente ou purulente, cela peut indiquer un problème buccal, mais l’hypersalivation peut également être la conséquence de maladies neurologiques, métaboliques, infectieuses ou à médiation immunitaire, ainsi que de la présence de corps étrangers, d’abcès, d’inflammations, de brûlures et d’autres types de lésions.

Nous vous donnons des conseils pour gérer les bavements inhabituels chez les chattes.

A lire également : Les bienfaits des chats : comment ces félins améliorent notre santé et notre bien-être

Pourquoi ma chatte bave-t-elle ?

Chez les chattes, la production excessive de salive est connue sous le nom d’hypersalivation, de sialorrhée ou de ptyalisme. Les chats possèdent cinq types de glandes salivaires : mandibulaire, sublinguale, parotidienne, zygomatique et molaire.

L’hypersalivation chez les chats peut avoir une origine physiologique, par exemple lorsque le chat est endormi ou très détendu, lorsqu’il est sur le point de manger un aliment très appétissant ou lorsqu’il goûte un médicament amer.

A lire aussi : Jamais, sous aucun prétexte, n'utilisez ce type de harnais pour votre chat !

Dans ce dernier cas, la bave est une forme de défense pour tenter de se débarrasser de la substance, mais elle n’est pas dangereuse.

Toutefois, il est important de noter qu’une bave excessive peut être le signe d’un problème de santé chez votre chat, comme une maladie buccale, une carie dentaire, de l’anxiété ou des nausées.

La salivation n’est donc pas nécessairement négative. L’essentiel est d’apprendre à connaître l’animal pour savoir s’il s’agit d’une réaction normale à un stimulus sans importance ou s’il s’agit d’une bave anormale et excessive. Lorsqu’elle est le signe d’une maladie, elle est généralement accompagnée d’autres symptômes.

Tests et traitements possibles

Une fois que votre vétérinaire aura procédé à un examen approfondi, il pourra vous proposer une série de tests afin de déterminer la cause de la bave excessive de votre chat. Les analyses de sang et d’urine sont des points de départ courants pour évaluer l’état de santé général et le fonctionnement des organes.

Conseils pour gérer les bavements inhabituels chez les chattes

En fonction des résultats initiaux, des tests plus spécifiques tels que des radiographies ou une échographie peuvent être nécessaires pour rechercher des anomalies dans la bouche ou l’abdomen.

D’autres outils de diagnostic peuvent être utilisés :

  • une numération formule sanguine (NFS)
  • un profil biochimique
  • des tests de dépistage du virus de la leucémie féline et du virus de l’immunodéficience féline (FIV).

Le traitement varie en fonction du diagnostic. Les problèmes dentaires peuvent nécessiter un nettoyage ou des extractions, tandis que les maladies systémiques peuvent nécessiter des médicaments ou des interventions plus complexes.

En cas d’empoisonnement, une désintoxication immédiate est essentielle. Votre vétérinaire vous proposera un plan de traitement sur mesure afin de garantir le meilleur résultat possible pour votre ami félin.

Prévention et soins pour les chattes qui bavent

Une bonne hygiène dentaire est essentielle pour prévenir de nombreuses causes de bave chez les chats. À la maison, vous pouvez contribuer à la santé dentaire de votre chat en suivant les étapes suivantes :

  • Offrez-lui des jouets et des friandises adaptés à sa dentition, afin de réduire l’accumulation de plaque et de tartre.
  • Brossez régulièrement les dents de votre chatte avec un dentifrice approuvé par les vétérinaires.
  • Inspectez régulièrement la bouche de votre chatte pour détecter tout signe de rougeur, de gonflement ou de mauvaise haleine.

La détection et le traitement précoces des problèmes dentaires peuvent réduire considérablement le risque de problèmes de santé graves et de bave excessive.

Afficher Masquer le sommaire