Comment nourrir son chien selon son âge ?

Lorsque vous avez un chien, il faut savoir que vous devez le nourrir non seulement selon son âge, mais aussi selon sa race. En effet, un chihuahua et un berger allemand ne peuvent pas être nourris de la même manière par exemple. L’alimentation ménagère peut se faire, mais elle est compliquée à équilibrer sur le long terme et vous devez donc opter pour des produits prémiums. 

Nous allons vous donner dans les lignes qui suivent de précieux conseils qui vous aideront à nourrir de manière convenable vos chiens.

A voir aussi : Comment choisir des vêtements pour chien ?

De quelle manière faut-il nourrir un chiot ?

Il y a des nourritures adaptées à chaque chiot. L’alimentation d’un chien de petite race est censée lui apporter des éléments nécessaires à son développement. Le chiot cesse de téter à partir de la 6e semaine et il peut commencer par consommer des aliments solides.

Un chien de petite taille pourra atteindre l’âge adulte entre 8 et 12 mois puisque son développement est beaucoup plus rapide que celui des espèces de grande race. La meilleure solution serait de lui donner des croquettes adaptées spécifiquement pour son âge.

A lire également : Les races de chien à connaitre impérativement !

Les croquettes comportent en réalité des vitamines, des protéines, du calcium et des lipides qui sont d’une importance capitale dans la croissance du chien. Pendant la période de sevrage, il va falloir garder un œil sur ce que mangera votre chien.

Il est de coutume de voir des chiots souffrir d’obésité et si le cas se présentait, vous allez devoir rééquilibrer l’alimentation de votre animal.

La croissance du chiot se trouve entre 4 et 8 mois et au cours de cette période, le chiot aura besoin de calcium et de vitamine D pour que ses os puissent parfaitement se développer. Entre 2 et 4 mois, vous pouvez lui donner 3 repas par jour.

Par contre, entre 4 et 6 mois, vous pouvez passer à 2 repas par jour. Par ailleurs, les chiens de grande race ont besoin d’un apport en nourriture beaucoup plus considérable et proportionnel à leur taille. Optez pour des croquettes convenables, riches en calcium et faibles en matières grasses. Si vous avez des doutes, vous pouvez prendre conseil auprès de votre vétérinaire.

Sur le site de commeunroi.com, vous pouvez retrouver des croquettes sans céréales, des friandises, des terrines ou encore des pâtées de toutes sortes.

Comment faut-il nourrir un chien adulte ?

L’alimentation d’un chien adulte va également dépendre de sa taille, car comme nous l’avons précédemment stipulé, il faut que leur repas soit beaucoup plus important. Dans un second temps, l’alimentation sera aussi fonction de l’activité de votre chien.

En effet, les chiens de chasse vont avoir besoin de beaucoup plus de nourriture au cours de leurs périodes de chasse. À l’âge adulte, un repas par jour à une heure fixe devrait suffire.

Remplissez le récipient de votre chien en vous assurant que les croquettes que vous lui donnez comportent les éléments qu’il faut pour un bon fonctionnement de son corps. Il ne faut absolument pas lui donner le reste de vos repas, car cela augmente le risque d’obésité.

Les chiens, lorsqu’ils atteignent un âge avancé, se nourrissent beaucoup moins. À ce moment, il va falloir s’assurer que les quantités de nourriture soient riches en vitamines, en protéines, en fibres et faibles en matières grasses.

Que choisir entre la ration ménagère et les aliments industriels ?

Vous avez certes la possibilité de nourrir votre chien avec la ration ménagère, mais ce n’est pas recommandé. Évitez de donner au chien les restes de tables ou de viandes. Il lui faut une alimentation équilibrée en glucides, en vitamines, en lipides, en protéines et en sel minéraux.

C’est un résultat qui ne s’obtient pas facilement sur le long terme et si le chien est habitué au steak haché depuis son jeune âge, il ne pourra pas commencer à consommer du jour au lendemain des croquettes.

Néanmoins, il est à noter que mâcher les os favorise la lutte contre l’installation du tartre et une bouche en bon état. Cependant, tous les chiens ne digèrent pas les os et si par malchance il y en a qui se coince dans l’intestin ou l’œsophage du chien, cela peut lui être fatal.

Faut-il choisir un aliment prémium ou standard ?

Si vous êtes une personne avec assez d’occupation ne pouvant pas avoir le temps de composer tous les jours un régime équilibré pour votre chien avec les produits que vous avez achetés au marché, vous pouvez vous référer à la vaste gamme d’aliments industriels qu’il y a sur le marché.

Ils sont disponibles sous forme de croquettes, de sachets fraîcheur ou encore de boites. Le chien peut donc avoir à sa disposition des aliments industriels prémium en croquettes ou en boîtes.

Ce sont en fait des aliments haut de gamme qui sont conçus dans des centres de recherches par des vétérinaires diététiciens en se servant de matières premières de bonne qualité et des procédés de fabrication élaborés.

Les aliments industriels prémium ont un effet favorable sur les dents et affiche un rapport qualité-prix exceptionnel. À l’achat, les aliments industriels prémiums sont plus onéreux que les aliments de bas de gamme. Cependant, ils offrent une meilleure digestibilité ainsi que des matières premières de bonne qualité.

La quantité à donner au chien pour satisfaire ses besoins est bien en dessous de celle des aliments d’entrée ou de milieu de gamme.

Cela étant, on déduit aisément que le coût journalier des aliments prémium est moins élevé que celui d’un aliment standard. Ils permettent également de prévenir certaines maladies contrairement aux aliments standards.

Soulignons qu’il y a principalement 2 gammes d’aliments prémium. La première gamme est dite physiologique et est destinée aux animaux et aux chiens en bonne santé selon leur âge, leur état et leur degré d’activité.

La seconde gamme est dite thérapeutique et l’aliment joue ainsi un rôle thérapeutique. Grâce à sa composition, il est capable de traiter certaines maladies en combinaison avec d’autres médicaments. Les maladies pouvant être traitées sont l’obésité, les calculs urinaires, l’insuffisance rénale, les troubles digestifs et les allergies.

Le passage de l’alimentation enfant à l’alimentation adulte doit se faire selon la race du chiot et de manière progressive.

On peut donc retenir qu’il y a plusieurs aliments qui peuvent servir de nourriture aux chiens et il importe de choisir ses derniers en fonction de la race et de la taille du chien.

Quelles sont les erreurs à éviter en matière d’alimentation canine ?

L’alimentation du chien est un aspect important de sa santé. Il ne faut donc pas le négliger et prendre quelques précautions pour éviter les erreurs qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé de votre animal.

La première erreur à éviter en matière d’alimentation canine est de donner une alimentation inadaptée au chien. Les chiens ont des besoins nutritionnels spécifiques selon leur race, leur âge et leur activité physique. Il faut bien choisir l’aliment du chien en fonction de ces critères afin qu’il puisse recevoir tous les nutriments nécessaires à son développement et à sa croissance.

La seconde erreur courante est celle d’offrir trop ou pas assez d’aliments. Le surpoids chez le chien peut entraîner divers problèmes tels que des maladies cardiaques, articulaires ou encore respiratoires, alors que la sous-nutrition peut affecter la croissance ainsi que la santé mentale du chiot ou du jeune adulte.

Il faut aussi faire attention aux friandises offertes qui viennent souvent compléter l’alimentation quotidienne du toutou. Si elles sont données en excès, cela risque non seulement de fausser l’équilibre nutritionnel mais aussi de favoriser certains troubles digestifs voire causer des atteintes directement les organes internes comme les reins ou encore le foie.

Il ne faut jamais donner d’aliments toxiques pour le chien, tels que les raisins secs ou encore le chocolat qui contiennent des substances dangereuses. De même, évitez de partager votre nourriture avec votre animal domestique sans connaître leur compatibilité.

Il est préférable de varier l’alimentation du chien afin qu’il puisse profiter d’une plus grande diversité nutritionnelle. Cela peut aider à équilibrer son régime alimentaire et réduire les risques liés à certains nutriments en excès dans un type d’aliment spécifique.

Une bonne hygiène alimentaire nécessite la prise en compte des besoins physiologiques et comportementaux du chien.

Comment adapter l’alimentation en fonction des besoins spécifiques de son chien (maladies, activités physiques, etc) ?

Vous devez comprendre que chaque chien a des besoins nutritionnels spécifiques, selon sa race, son âge et son activité physique. Lorsqu’un chien souffre d’une maladie telle qu’un problème rénal ou hépatique, son alimentation doit être adaptée pour lui permettre de vivre dans les meilleures conditions possibles. Les aliments humides sont souvent recommandés car ils ont tendance à contenir moins de protéines et une quantité adéquate de nutriments essentiels pour la santé du toutou.

Si votre animal est très actif physiquement, il peut avoir besoin d’une alimentation plus riche en énergie afin qu’il puisse maintenir son niveau d’activité sans perdre trop de poids. D’autre part, s’il ne bouge pas beaucoup ou s’il est âgé, il aura besoin d’une alimentation plus légère avec moins de calories pour éviter un gain excessif de poids qui pourrait entraîner des problèmes articulaires ainsi que cardiaques.

Pour les chiens ayant une sensibilité digestive accrue ou présentant des allergies alimentaires particulières, l’alimentation joue donc un rôle déterminant dans la qualité de leur vie quotidienne. Dans ce cas précis, il faudra opter plutôt pour des aliments hypoallergéniques, avec une composition ciblée sur le type d’allergie présente chez votre compagnon canin : poulet-riz (sans gluten), agneau-pois-chichés (pour les intolérants aux viandes rouges), etc. Certains propriétaires choisissent aussi d’offrir à leurs chiens une nourriture ‘faite maison’, mais cela exige une certaine rigueur et de la recherche.

Vous devez prendre en considération les spécificités physiologiques, comportementales et médicales du chien dans le choix d’une alimentation adaptée à ses besoins spécifiques. Mais attention : il ne faut jamais changer l’alimentation sans avis vétérinaire ou expert en nutrition animale. Pour garantir une qualité optimale des aliments donnés au chien, il est recommandé de privilégier les marques qui respectent scrupuleusement les normes sanitaires applicables aux produits alimentaires canins.

Afficher Masquer le sommaire