L’hébergement de rongeur en laboratoire

L’hébergement de rongeur en laboratoire n’est pas une activité éludée des risques. Noroit vous propose de suivre toutes les recommandations suivantes afin d’apporter un séjour approprié à vos animaux.

Une installation confortable

Pour vos expérimentations dans le laboratoire, les rongeurs doivent avoir une condition d’installation qui garantit leur tranquillité. Pour cela, la cage doit contenir les animaux de même espèce afin d’éviter la répartition des souillures. D’un autre côté, il faudrait aussi privilégier la présence des cages. Elles permettent d’observer les animaux en temps réel. L’opacité de la cage est également nécessaire afin de faciliter la reproduction des rongeurs. Pour certaines expériences, pensez aux cages métaboliques. Elles sont les seules cages recommandées pour récolter les urines des rongeurs ou leurs fèces.

Une dimension raisonnable

Le respect de la dimension de la cage d’hébergement doit être assuré par la conformité aux normes instaurées. Pour les rongeurs qui pèsent 20 g au moins, une surface de 65 cm est requise par individu. Lorsqu’ils pèsent plus de 20 g, la surface est portée à 100 cm. La surface est toujours agrandie lorsque les rongeurs hébergés sont de taille et de masse plus élevées. Cela permet de rendre la mobilité des animaux plus facile et d’éviter leur entassement.

Un soin réalisé au quotidien

Vous devez avoir une fiche sanitaire qui relate l’état de santé

des rongeurs. La fiche doit être actualisée chaque jour et elle doit mentionner toutes les anomalies qui peuvent être constatées. De ce fait, le soin apporté aux rongeurs concernera leur alimentation. Votre observation précisera si les animaux mangent normalement.

Les assiettes dans lesquelles les animaux boivent de l’eau doivent être remplacées tous les jours afin d’assurer leur sécurité alimentaire. Quant à leur environnement, vous pouvez mettre des éléments que les rongeurs peuvent utiliser pour confectionner leur nid. Toutefois, les objets introduits dans la cage ne doivent pas avoir des substances toxiques dans leur nature ou en dégager lors de leur manipulation.

Un entretien régulier

Les méthodes d’entretien de la cage d’hébergement sont nombreuses. Tout d’abord, les murs de l’animalerie doivent être lavés tous les jours avec de l’eau et une solution de désinfectant. Si les travaux sont effectués dans la cage, la surface sera aussi nettoyée avec les mêmes produits. Pour les tiroirs ou d’autres équipements mobiles dans la cage d’hébergement, ils doivent être démontés afin d’effectuer un lavage complet. Même si le lavage est effectué régulièrement, songez à remplacer les cages chaque semaine.

L’isolation des animaux malades

Dans la cage, lorsque certains rongeurs présentent des symptômes des maladies, la première mesure de sécurité que vous devez prendre est l’isolation. Les rongeurs isolés seront alors soignés en faisant appel à un vétérinaire. Si vous isolez les animaux, assurez-vous qu’aucun contact ne sera établi avec les autres rongeurs. La surface de séparation doit donc être parfaitement étanche. Pour les animaux qui ne peuvent pas être soignés, vous n’allez pas les libérer dans la nature. Recourez à l’euthanasie tout en respectant la réglementation dans cette matière.

Lorsque les conditions d’hébergement mentionnées sont respectées, les rongeurs seront en sécurité. Car leur surface sera toujours propre et l’entretien sera de bonnes qualités.

Facebook
Scroll Up