Connaissez-vous l’Agility ?

Les chiens ne sont pas uniquement bons à jouer, à chasser ou à nager. Avec les aptitudes exceptionnelles qu’ils détiennent, un spécial concours a été pensé pour eux afin qu’ils puissent les déployer dans un cadre réglementaire. C’est de cette façon qu’est né l’Agility, un concours dans lequel les chiens sont rois.

L’agility, qu’est-ce que c’est ?

À l’instar des concours équestres, l’agility est un concours sportif canin qui permet à des chiens entraînés de mettre en exergue leur savoir-faire en termes d’agilité. En effet, les chiens, accompagnés par leurs maîtres, doivent faire un parcours parsemé d’obstacles de tous genres. Bien que les étapes vont d’une dizaine à une bonne vingtaine, il existe essentiellement 6 types d’obstacles :

  • Le slalom
  • Le tunnel
  • La rampe
  • Le saut
  • La table
  • Le cercle

L’enjeu de la compétition est de pouvoir traverser toutes les étapes du parcours en perdant le moins de points en pénalité tout en ayant le soin de faire le chrono le plus court possible.

Vu l’agilité, l’endurance et la ténacité que cela demande, il est important que le chien compétiteur respecte certaines conditions préalables.

La condition de participation à l’Agility ?

Comme dans toutes les compétitions sportives, la participation à l’agility est subordonnée au respect d’un certain nombre de conditions préalables. Il s’agit de :

L’âge

Pour faire participer son chien à l’Agility, il faut que ce dernier ait un âge minimal de 12 mois. En dessous, il sera purement recalé. En effet, les épreuves de l’Agility obligent à un entrainement assidu et contraignant d’une part et d’autre part, les épreuves elles-mêmes sont ce qu’il y a de plus dépensier physiquement. Imposer ce rythme à un chiot peut être néfaste pour sa croissance et son espérance de vie.

Il est tout de même conseillé, lorsqu’on désire faire participer un chien au concours, de commencer très tôt le dressage à petits coups. Il sera plus facile à entraîner qu’un spécimen adulte déjà dressé à autre chose.

La taille

Pour plus d’équité dans le concours, les chiens sont répartis en 4 catégories en fonction de leur poids comme à la lutte ou à la boxe. À ce titre, toutes les tailles sont acceptées et les épreuves sont adaptées à la taille du chien. Quant aux catégories, il y a :

  • La catégorie A regroupe les chiens qui pèsent moins de 35 kg ;
  • La catégorie B est celle des chiens pesant entre 35 et 50 kg
  • La catégorie C rassemble les chiens qui pèsent plus de 50 kg
  • La dernière, la catégorie D,est celle des poids lourds.

La race

Ce critère change selon les pays. Il peut s’agir de chiens de pures races. Mais majoritairement ces concours sont ouverts à toutes les races tant que leurs aptitudes leur permettent d’accomplir dûment l’épreuve.

À ce titre, certaines races comme les beagles ne sont pas faites pour ce concours. Ce sont des chiens en général très distraits par leur environnement immédiat. Ils sont trop portés sur le jeu et la distraction pour avoir l’attention nécessaire. On se rappelle encore de Mia, le beagle qui a participé au concours d’agility à Westminster aux États-Unis en février dernier qui se laissait distraire par les bruits environnants pendant ses épreuves : retrouvez le vidéo sur le site Huffingtonpost.fr!