Comment savoir si un chien est tatoué ?

En France, près de 15 millions d’animaux ont été identifiés à l’aide d’un tatouage ou d’une puce électronique. C’est un réflexe important et de plus en plus de français semblent le prendre. Voici un petit dossier avec tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Est-il obligatoire de faire identifier votre chien ?

La réponse est simple : oui ! Ne pas avoir identifié votre chien est une infraction. qui peut être puni d’une amende de 4ème classe (750€). En particulier, la loi stipule qu’elle est obligatoire :

A voir aussi : Comment choisir des vêtements pour chien ?

  • Avant le transfert d’un chien à des fins gratuites ou coûteuses.

  • Pour tous les chiens âgés de plus de 4 mois et nés après le 6 janvier 1999.

    A découvrir également : Conseils pour faire du footing avec son chien !

  • Pour tous les carnivores domestiqués d’un département qui serait officiellement infecté par la rage .

Quelle est l’identification ?

L’ identification consiste à attribuer un numéro unique à votre animal de compagnie qui le gardera à mort. Grâce à cet ensemble de chiffres (ou lettres), il peut être trouvé dans le fichier national I-CAD, la plus grande base de données européennes sur les carnivores domestiques. Il frappe diverses informations sur chaque bête par : nom, date de naissance, sexe, espèce, race, coordonnées des propriétaires… Il existe deux méthodes d’identification qui sont autorisées : la puce et le tatouage (ils peuvent également être combinés).

La puce électronique ou le transpondeur

Il s’agit d’un petit cylindre de la taille d’un grain de riz qui est injecté sous la peau de votre chien à l’aide d’une grande seringue. Il sera là toute sa vie. En France, cela se produit au niveau de la « gouttière du cou gauche », c’est-à-dire dans le cou, à l’arrière de l’oreille gauche. La procédure est presque indolore, et la puce n’est pas dangereuse pour la santé : elle est biocompatible, imperméable à l’eau et ne contient pas de système magnétique ou électrique.

Il peut être lu par un certain lecteur proche de passer. Beaucoup de professionnels en ont un : vétérinaires, stylos, abris, pompiers, policiers… Il révélera alors le code à quinze chiffres associé à votre chien. Ce dernier contient trois chiffres pour le pays (250 en France), deux chiffres pour l’espèce (26 pour les chiens, chats et furets), deux chiffres pour le fabricant et huit chiffres spécifiques pour chaque animal.

Le tatouageCrédits : Vetkit/iStock.

Cette fois, nous allons faire un tatouage dans l’oreille de l’animal (ou sur sa cuisse) une série de trois/quatre chiffres et trois lettres. Pour ce faire, une petite aiguille se pique sa peau ety place de l’encre . Cela peut être fait de deux façons :

  • Avec un dermographe , un outil similaire à celui utilisé pour tatouages humains. Chez les chiens, la procédure doit être effectuée sous anesthésie générale. Cette technique est de loin la plus courante aujourd’hui.

  • Avec un clip de tatouage . C’est une méthode plutôt cruelle et douloureuse d’écraser l’oreille de l’animal entre deux mâchoires, dont l’une est garnie de nombreux conseils qui dessinent les personnages du tatouage. Cela peut être fait sans anesthésie, malheureusement pour le chien.

Chip VS tatouage : que choisir ?

En général, le tatouage est de moins en moins utilisé, car il a plusieurs inconvénients : souvent nécessaire, les personnages sont parfois difficiles à lire, l’inscription peut disparaître au fil du temps, il est difficile d’y accéder avec un animal agressif ou anxieux qui ne se permet pas d’être manipulé l’oreille, les nouveaux tatouages ne permettent plus de voyager à l’étranger…

Face à cela, la puce électronique présente de nombreux avantages : elle est permanente, non forgée, facile à lire même sur un chien agité, facile à injecter, ne nécessite pas d’anesthésie et pas d’anesthésie, permet de voyager partout… Il a un inconvénient de taille par rapport au tatouage : il ne saute pas dans les yeux. Une personne qui a trébuché sur votre chien perdu pourrait ne pas penser à une puce et ne pas prendre des mesures pour la chercher. Cependant, il est possible de fixer cela en accrochant sur le collier de l’animal une médaille indiquant « J’ai une puce électronique (elle est souvent fournie quand elle est réglée). Une autre option est de faire une double identification : la puce ET le tatouage (il peut juste être un « P » — comme une puce — écrit à son oreille).

Quand et comment identifier son chien ? Crédits : Yana Iankova/IStock.

Pour tatouer ou tatouer un animal, il suffit de le prendre au vétérinaire . En général, cela est effectué lors de la première visite. Au cours de la consultation, le praticien remplit le dossier d’identification et organise toutes les formalités.

vétérinaires sont les seuls professionnels autorisés à mettre en œuvre des puces électroniques. Néanmoins, les tatouages autorisés Les ont également le droit de faire des tatouages, mais seulement sur les chiens de moins de 4 mois, avec l’aide de pinces et sans anesthésie.

Quel est l’intérêt d’identifier un animal ?

Il y a plusieurs raisons que nous avons décrites plus en détail dans un autre article. Cela permet de retrouver son chien perdu, de voyager avec lui à l’étranger, de prouver son identité, de montrer qu’il est à vous, de prendre soin de la santé publique et du bien-être animal… Ce n’est pas seulement une obligation, il est aussi très utile pour vous et pour la société.

Veillez à mettre à jour vos données

L’ identification n’est vraiment efficace que si vos informations sont mises à jour. Donc, en cas de changement (déménagement, nouveau numéro de téléphone, perte de l’animal…), n’oubliez pas de contacter l’I-CAD. Il n’est pas rare qu’un chien perdu soit retourné au vétérinaire, mais il est impossible d’atteindre ses maîtres, parce que leur les coordonnées ne sont plus valides…

Facebook
Défiler vers le haut