Parlons un peu du saint-bernard, ce chien mythique

Le saint-bernard est plus qu’un chien, il s’agit à notre sens d’un véritable mythe. Il convient donc de faire la différence entre la légende, le cinéma et la vie quotidienne. Adopter un grand chien comme lui, c’est bien, mais cela demande du travail et de l’organisation. Si cela est fait correctement, il n’y a pas à douter du fait que le saint-bernard nous apportera beaucoup de bonheur.

Un chien mythique et médiatique

Beaucoup de personnes n’ont sans doute jamais vu de saint-bernard de leurs propres yeux, tout en sachant parfaitement de qui il s’agit, et cela grâce à la télévision et autres médias. Les origines du saint-bernard sont à chercher en Asie, il y a fort longtemps. Mais plus proche de nous, aussi bien géographiquement que dans le temps, c’est au 17ème siècle que de tels chiens ont été offerts à l’hospice du Grand-Saint-Bernard, entre la Suisse et l’Italie. Oui, comme vous l’aurez compris, c’est à cet endroit que ce grand chien doit son nom. Grâce à celui-ci, les moines étaient bien protégés. Si, dans l’imagerie populaire, on voit le saint-bernard comme un chien de sauvetage, il faut savoir qu’il était également un chien de défense. Aujourd’hui, il constitue un symbole de la Suisse.

Nous reviendrons plus loin sur l’image médiatique du saint-bernard, mais il faut savoir qu’accueillir un tel animal chez soi demande du travail. Bien sûr, il ne s’agit pas d’un chien agressif. Toutefois, il lui faut une éducation stricte et de l’espace. Le laisser faire ce qu’il veut peut conduire à la catastrophe. Le choix du saint-bernard comme animal de compagnie doit donc être fait en toute connaissance de cause. Comme chien de défense, il est excellent. Rien que par sa taille, il a un rôle à jouer, mais en plus de cela il se montre très efficace si quelqu’un ose s’en prendre à ses maîtres et à son territoire.

Barry, Beethoven et les autres

A l’origine, le saint-bernard sans doute le plus connu est Barry. Ce chien a sauvé des dizaines de personnes au début du 18ème siècle et on peut encore le voir, empaillé, au Musée d’histoire naturelle de Berne. En Suisse, il s’agit d’une véritable légende. Beaucoup plus proche de nous dans le temps, et dans la fiction cette fois, on pensera à Beethoven. Pas le compositeur allemand bien sûr, mais le saint-bernard qui porte ce nom dans une comédie américaine de 1992. Ce film a connu un très gros succès et a sans aucun doute contribué à la popularité de cette race. Il y a même eu des suites mais seuls les deux premiers volets ont de l’intérêt.

Dans l’univers Disney, on trouve également des saint-bernard. C’est le cas dans le dessin animé de 1936 intitulé Les Alpinistes, avec Mickey, Donald et Pluto en héros. Plus tard, on retrouvera aux côtés de Donald un saint-bernard toujours, nommé Bolivar. Là encore, on ne s’étonnera pas que cet animal, ce chien au physique si singulier, marque les esprits et se retrouve dans des films et des dessins animés. Toutefois, on ne le répétera jamais assez : il convient de bien se renseigner avant d’adopter un tel chien.

Facebook
Scroll Up