Les sortes de maladies virales des chats

Les chats comme tous les êtres vivants ont des faiblesses dans l’organisme, même si cela varie chez chaque espèce. Aujourd’hui les chats sont domestiqués et parfois ils ont des places importantes dans la vie quotidienne de l’homme.Ces sortes de félins domestiqués sont des véritables amis des hommes car ils chassent les souris qui sont les ennemis dans la maison.

Voici quelques-unes des maladies les plus courantes, dont il faut prendre connaissance :

Calicivirose féline

Les chats ont eux aussi des maladies virales qui se manifestent fréquemment. Même s’il y a l’existence de la prophylaxie vaccinale pour certaines de ces maladies et même si on peut donc les éviter, il y en a toujours d’autres dont ce n’est pas le cas.  La calicivirose féline est une maladie transmissible car la transmission se fait entre chats par les excréments, la salive, et les sécrétions nasales. Il s’agit d’un virus très résistants dans l’environnement, de plus, nous pouvons être des vecteurs involontaires et causer l’infection de nos chats. Les premiers signes provoqués par cette maladie sont la fièvre, l’abattement, écoulement nasal, éternuement qui succèdent à des ulcères douloureux sur la langue, et empêchent les chats de se nourrir.

Panleucopénie

Cette maladie est très contagieuse entre chats car la panleucopénie ou la parvovirose féline est favorisée par un virus qui peut survivre longtemps dans l’environnement et qu’on peut transporter involontairement. Ses signes sont la température élevée, l’inappétence, l’abattement accru, la diarrhée et un vomissement abondant et très souvent hémorragique, qui peut entrainer la mort rapide des chats par déshydratation. Ainsi, la prophylaxie vaccinale est indispensable à cette maladie.

Leucémie virale féline

La leucémie virale féline est une maladie considérée comme la plus mortelle.Sa contamination se fait par la salive, les éternuements, les fèces et l’urine mais c’est un virus qui ne survit pas longtemps dans l’environnement.La seule etunique façon qu’un  chat soit infecté est qu’il soit en contact avec des chats malades. Les manifestations de l’infection du chat sont très variables et difficiles à déterminer car le virus peut rester latent pendant trois mois avant son éclatement.En général, ce virus se présente souvent sous forme de tumeurs malignes qui peuvent accompagner de graves anémies et lésions ulcéreuses dévastatrices dans la bouche. Pour lutter contre cette maladie virale féline, la seule arme disponible  est la prévention de vaccination.En général, il est administré aux sujets à risque. Alors il faut impérativement  faire une consultation chez un vétérinaire pour savoir s’il est recommandé.

Rhinotrachéite virale

Elle est favorisée par un herpès virus et ne se transmet qu’entre chats par les secrétions des yeux, du nez, et de la gorge. Les premiers à être contaminés sont les chatons car leurs défenses immunitaires ne sont pas encore efficaces.

En effet, les chats ont besoins de plus d’attention comme d’autres animaux domestiques qui sont des amis les plus proches des humains.Les chats, comme ceux de la race ragdoll, étant plus proche des humains que d’autres, devront être particulièrement surveillés afin d’éviter la contamination des autres chats, ou même de la famille, surtout les bébés.

Facebook
Scroll Up