Quels sont les différents parasites pouvant agresser un chien ?

Les chiens sont souvent susceptibles d’abriter des parasites, particulièrement durant les saisons chaudes. Ces nuisibles, qu’ils soient internes ou externes, peuvent causer chez nos animaux de compagnie divers désagréments tels que des démangeaisons, des irritations, des pellicules, une perte de poils, voire de l’anémie. Il est essentiel de connaître les parasites susceptibles d’affecter votre chien pour mieux les combattre.

Les puces 

Concernant les puces, ces parasites externes courants chez les chiens se nourrissent de leur sang. Si votre chien se gratte fréquemment, c’est peut-être le signe d’une infestation. Chez les chiens sensibles, une allergie aux piqûres de puces peut se manifester par des inflammations cutanées, connues sous le nom de DAPP (Dermatite Allergique par Piqûres de Puces). Pour prévenir et traiter ces infestations, il existe des solutions telles que les colliers antipuces, les pipettes topiques ou les comprimés oraux. Consultez votre vétérinaire pour le choix d’un vermifuge adapté et pour des conseils sur la protection de votre animal dans un environnement potentiellement contaminé. Cliquez sur le site d’un spécialiste pour trouver des produits antiparasitaires qui peuvent soulager les symptômes de votre chien, contribuant ainsi à son bien-être. 

A lire également : Comment choisir des vêtements pour chien ?

Les poux

Les poux sont des parasites qui résident sur la peau des animaux, se fixant souvent à la base des poils et attaquant en groupe. Un chien infesté de poux peut souffrir de démangeaisons sévères, développer des pellicules et avoir un pelage terne et sans éclat. 

Les acariens

Il existe divers types pouvant infester les chiens et causer divers problèmes cutanés.

A voir aussi : Importance de la promenade pour les chiens

Les tiques

Ce sont de petits parasites se fixent sur la peau de l’animal et se nourrissent de son sang. Appartenant à la famille des acariens, les tiques peuvent se gorger de sang et augmenter significativement de volume, pouvant conduire à une anémie chez l’animal. Elles sont également vectrices de maladies graves, telles que la maladie de Lyme, la piroplasmose ou l’ehrlichiose. Les signes d’une infestation de tiques chez le chien incluent : 

  • Une forte fièvre ; 
  • Une fatigue prononcée ; 
  • Une urine de couleur foncée ; 
  • Des boiteries. 

Face à ces symptômes, une consultation vétérinaire urgente s’impose. Pour prévenir les infestations de tiques, tout comme pour les puces, l’utilisation régulière de produits antiparasitaires est essentielle pour protéger votre chien. 

Les aoûtats 

Ce sont de petits acariens fréquemment retrouvés sur les animaux de compagnie à fourrure. Chez les chiens, ils provoquent d’intenses démangeaisons, souvent exacerbées par une réaction allergique à leur salive. 

La gale

La gale est causée par un acarien nommé Sarcoptes scabiei qui vit sous la peau de l’animal, rendant sa détection plus ardue par rapport à d’autres acariens. Ses symptômes incluent des démangeaisons sévères, une perte de poils due au grattage excessif et des lésions cutanées. Il est crucial de consulter un vétérinaire pour obtenir un traitement approprié. 

Les phébotomes

Les phlébotomes, petits insectes similaires aux moustiques, sont difficiles à repérer en raison de leur taille réduite. Leurs piqûres peuvent transmettre des maladies graves, entraînant des symptômes tels qu’une perte d’appétit, une chute de poils, une croissance anormale des griffes, et parfois des ulcères sur la truffe. En présence de ces signes, il est impératif de solliciter un avis vétérinaire. 

Prévention des parasites chez les chiens : utilisez des produits antiparasitaires

Pour prévenir l’infestation de parasites chez les chiens, l’utilisation de produits antiparasitaires est recommandée. En cas d’infestation, consultez immédiatement un vétérinaire, qui procédera à un examen et prescrira des traitements adaptés, tels que des vermifuges, des colliers, des pipettes ou des comprimés antiparasitaires.

Pour contrôler les vers intestinaux, qu’ils soient plats ou ronds, un vermifuge administré régulièrement, tous les trois à six mois, est conseillé. 

Afficher Masquer le sommaire