Comment bien muscler son cheval ?

Le but de tout cavalier est d’avoir un cheval performant et de le garder longtemps. Pour ce faire, votre compagnon doit avoir la musculature adéquate, mais il n’est pas nécessaire de développer une musculature excessive, ni à des fins esthétiques. Il est vrai qu’en fonction de l’entraînement que vous pratiquez, la silhouette de votre cheval ne sera pas modelée de la même manière, et tenter de faire passer votre cheval d’endurance pour un dresseur est définitivement contre-productif ! Pour que votre cheval se muscle correctement et réponde à ses besoins de performance, son alimentation et son activité physique doivent être bien adaptées.

Pourquoi est-il nécessaire de muscler son cheval ?

Tout d’abord, un cheval dont les abdominaux, le dos et les membres sont bien développés grâce à un entraînement rigoureux peut soutenir plus efficacement son cavalier. Selon la race, votre cheval possède naturellement une musculature particulière. Par exemple, les chevaux ibériques ou quarter horses ont des muscles distincts. 

A lire aussi : Beagle nain - Tout sur santé, éducation, alimentation et coût

 

En revanche, les pur-sang de type arabe ont une bien meilleure musculature. Par conséquent, les travaux de musculation pour tous les chevaux ne seront pas les mêmes. La musculature du cheval maintient son état corporel en premier lieu. C’est aussi un moyen d’améliorer la flexibilité et d’éviter le développement de l’arthrose ou de la maladie. Il existe de bonnes pratiques pour sculpter les muscles de votre cheval. Vous pouvez aussi lui donner des aliments complémentaires naturels que vous pouvez trouver ici : https://naturacheval.fr/produit/renfor-muscles-equin/

A lire en complément : Comment prévenir et traiter les infestations parasitaires chez les bovins, ovins et caprins

Quelle alimentation pour développer la masse musculaire de votre cheval ? 

Pour que les muscles de votre cheval s’accroissent correctement, son alimentation doit comporter des protéines de haute qualité pour fournir de l’énergie. Des quantités adéquates de bon foin sont essentielles. Des aliments concentrés peuvent être complétés si nécessaire. Pour soutenir les efforts dont votre cheval a besoin pendant (et après) une activité physique, les vitamines et les acides aminés peuvent également jouer un rôle important. En particulier : 

  • Le magnésium qui prévient la douleur.
  • La vitamine B12 est considérée comme la « vitamine de l’exercice ». 
  • L’acide aminé L-carnitine aide à réduire la fatigue en réduisant la production d’acide lactique pendant l’exercice. 
  • Des antioxydants tels que la vitamine E et le sélénium qui protègent les cellules musculaires du stress oxydatif. Particulièrement utile pour la récupération post-entraînement. 

Quels types d’exercices pour avoir un cheval musclé ?

Pour les humains, il existe plusieurs types d’exercices pour développer les muscles. Il en est de même pour les chevaux à développer leurs muscles. Tout d’abord, faites lui faire du cardio. Cela permettra au cheval de devenir de plus en plus persistant et de continuer à travailler dur. Par exemple, le trot est un excellent exercice pour développer l’endurance d’un cheval. 

 

Ensuite, un travail de type renforcement musculaire, qui permet de montrer plus clairement les muscles développés. Il existe plusieurs excellents exercices pour développer ses muscles, notamment : des hauts et des bas, des sauts, des transitions et des inversions. 

 

Il est important de changer le type de travail à chaque session. N’oubliez pas les étirements dans votre programme d’exercices. Ils sont indispensables au bon entretien de la musculature du cheval. 

 

Pour concevoir un bon programme de formation, plusieurs questions guideront votre réflexion. Que veux-tu accomplir ? Voulez-vous courir ou muscler votre cheval nouvellement récupéré ? Plus important encore, votre plan doit être réaliste et laisser le temps aux muscles de votre cheval de se développer correctement. 

 

Afficher Masquer le sommaire