Bien choisir l’alimentation animale

L’alimentation est un enjeu crucial sur de nombreux plans. Cette dernière influence grandement à la fois la croissance et la santé de son consommateur. Ce qui est aussi bien vrai pour un être humain qu’un animal. En effet, et bien qu’il soit parfois tenté de manger tout ce qu’on lui propose, un animal doit suivre un régiment alimentaire précis pour éviter à la fois les carences, mais aussi de tomber malade.

Le bon régime alimentaire

Le chien, le veau et la poule appartiennent tous les trois au groupe des animaux. Mais le premier est un canidé, le second un bovin et la dernière une volaille, sans même parler de l’aspect carnivore du premier comparé à l’aspect herbivore des deux derniers exemples. Tout cela implique de multiples contraintes, mais aussi une multitude de critères pour tous vos animaux.

A voir aussi : Comment choisir son chien berger malinois ?

Choisir l’alimentation pour votre animal peut donc s’avérer plus complexe que prévu, néanmoins, et heureusement, cette alimentation est souvent divisée précisément selon l’animal en question. Il est ainsi relativement simple de s’y retrouver selon les catégories, toutefois il faut que ce choix corresponde totalement à votre cas. En effet, quelque soit votre animal, ses besoins nutritionnels ne seront pas forcément les mêmes, mais il existe certains critères globaux sur lesquels on peut s’appuyer.

A lire également : Garder des animaux pendant un voyage : comment faire 

L’alimentation dans son ensemble

Concernant l’alimentation, tous les animaux partagent des traits communs. Des traits qui, pour certains, s’appliquent aussi aux êtres humains. Parmi eux, on peut retrouver :

  • Une nourriture équilibrée : la nourriture d’un animal se doit d’être équilibrée, et ce, en permanence, sous peine de tomber malade ou d’avoir quelques problèmes de santé. Pour les mêmes raisons que vous ne mangerez pas le même plat tous les jours afin de ne pas avoir de carence, il est important de savoir varier la nourriture fournie à un animal. Après tout, ils dépendent complètement de vous sur cet aspect de leur vie. Bien sûr, si vous trouvez une alimentation qui leur apporte tout le nécessaire, il n’est pas obligatoire de changer d’alimentation quotidiennement, encore une fois, l’important est d’éviter toute carence.

 

  • Une nourriture de qualité : cela peut paraître une évidence, mais opter pour la nourriture la moins chère ne signifie pas qu’elle soit parfaitement adaptée à un animal. Un chiot nourri avec la nourriture d’un chat peut développer des carences, si ce n’est avoir une croissance anormale. Un vétérinaire peut vous orienter sur une nourriture de qualité si nécessaire, mais un sachet d’alimentation pour animal composé de divers ingrédients, aussi bien animal, végétal et minéral (selon les cas) constitue le plus souvent une alimentation de qualité.

 

  • Un contrôle sur la quantité de nourriture : la quantité de nourriture dépend bien entendu de l’animal en question, de sa taille, de son poids, de ses besoins et surtout de sa croissance. Il est cependant important de noter que cette nourriture ne doit être accessible que sur des périodes très strictes. En effet, certains animaux ont du mal à se contenir et engloutissent autant de nourriture que possible, dès qu’elle se présente à eux. Cela peut entraîner du surpoids et des problèmes de santé conséquents. Il est donc important de bien réguler l’heure du repas pour éviter des problèmes qui peuvent perdurer sur le long terme.

 

  • Le changement d’alimentation : changer une alimentation peut éviter de potentielles carences. Toutefois, ce changement doit être progressif sous peine de grandement perturber le système digestif de certains animaux. Soyez donc prudent lors de ces changements et n’hésitez pas à demander l’avis d’un vétérinaire qui pourra vous guider de son mieux. Néanmoins, si votre animal semble perdre du poids, ou au contraire en gagner bien plus qu’il ne le devrait, alors l’alimentation peut être en cause. Son pelage, ou ses plumes, peuvent également être un indicateur de son état de santé. L’indicateur reste toujours ses selles, ces dernières témoignent de l’adaptation, ou non, du système digestif à cette alimentation.

 

  • De l’eau à disposition : l’alimentation d’un animal ne peut se faire sans eaux. Il est très important qu’un animal puisse se désaltérer à tout moment de la journée, dès qu’il en ressent le besoin. Il est de ce fait important de leur fournir suffisamment d’eau, et ce tous les jours. Ce qui est d’autant plus vrai en période de canicule.

 

  • Les gourmandises : ces dernières sont un bon moyen de dresser et d’éduquer votre animal, si le besoin s’en fait ressentir. Elles doivent être espacées afin de ne pas provoquer une accoutumance et sont toujours plus efficaces à donner en guise de récompense. La gourmandise peut aussi servir de complément alimentaire ponctuel pour votre animal. N’hésitez pas à procéder à des tests pour déterminer quelle nourriture votre animal favorise dans le but de décider laquelle deviendra une gourmandise. Pour ce faire, le moyen le plus simple reste de présenter tous les types de nourriture qu’il consomme de manière générale. La première qu’il choisira est évidemment sa préférée.

Nourrir un animal n’est pas nécessairement complexe, cela demande juste quelques recherches, mais aussi de la constance. Afin d’apporter un rythme régulier et un bon cadre à votre animal, vous allez devoir le respecter vous aussi. N’oubliez pas l’heure du repas pour ce dernier, ou il se sentira injustement puni. De même, ne cédez pas à ses caprices. Un animal peut vous faire les yeux doux pour mieux vous manipuler et obtenir satisfaction. Ou au contraire, vous ignorez si cela échoue. Ne cédez pas et restez ferme sans devenir cruel. Le laisser prendre l’ascendant et obtenir ce qu’il souhaite peut impacter négativement sa santé, protégez le de lui-même.