Remèdes à base de plantes pour la santé des chevaux

Au cours des 40 dernières années, les plantes médicinales destinées aux chevaux sont passées d’un statut d’exception à celui de produit courant, tout comme elles l’ont fait pour les humains.

Il est impossible de nier leur attrait. Les plantes étaient, après tout, nos premiers médicaments. L’écorce de saule, qui contient de l’acide salicylique, l’élément actif de l’aspirine, était utilisée pour traiter la douleur et la fièvre dans la Grèce antique. Et toute une série de plantes, comme la consoude, la cayenne et la menthe, sont connues depuis longtemps pour leurs bienfaits médicaux dans le monde entier. Les herbes sont encore à la base de nombreux produits à notre époque de médication moderne, et beaucoup de gens chérissent les plantes elles-mêmes pour leurs propriétés curatives.

A lire également : L'importance des insectes pollinisateurs pour la beauté et l'équilibre de notre écosystème

Les plantes, la base des traitements naturels pour votre cheval

Même si vous n’avez jamais donné de compléments alimentaires à base de plantes à votre cheval, vous êtes susceptible d’en trouver dans les magasins d’aliments pour animaux ou sur Internet, c’est donc une bonne idée de vous informer. 

Le régime alimentaire de votre cheval est normalement à base de plantes : l’herbe des pâturages, le foin et les autres aliments sont des plantes ou en contiennent. Les compléments naturels utilisent des plantes qui contiennent des substances bioactives pouvant affecter tout organisme qui les consomme, ou les plantes dont on peut extraire des extraits aux qualités souhaitées.

A découvrir également : Comprendre les pupilles du chat : signification et comportement félin

La plupart des plantes ont des effets cumulatifs et lents sur les chevaux, quelle que soit la façon dont elles sont consommées. Toutefois, cela n’exclut pas que les produits à base de plantes puissent provoquer des déséquilibres ou un surdosage. Il ne faut pas non plus penser qu’un produit est sûr simplement parce qu’il porte la mention « à base de plantes » ou « naturel ». Certaines herbes, comme le millepertuis et le ricin, sont toxiques pour les chevaux mais pas pour les autres animaux. Il est donc indispensable d’avoir une bonne connaissance des effets des différentes plantes sur les équidés ou d’acheter des produits naturels conçus spécifiquement pour les chevaux

Dans cette optique, examinons quelques plantes populaires et leurs principales propriétés. 

  • L’Ail : tuer les bactéries, réduire le nombre de plaquettes dans le sang et ralentir la coagulation ;
  • La Griffe du diable : anti-inflammatoire ;
  • L’Echinacée : stimuler les cellules immunitaires ;
  • Le Gingembre : réduire le temps de récupération ;
  • Le Ginseng : diminuer le stress, améliorer les performances,

Il est toutefois à noter que les recherches sur les effets de certaines plantes, comme le Gingembre ou le Ginseng, sur les chevaux sont encore peu nombreuses. 

Les bienfaits des plantes médicinales pour la santé des chevaux

Les plantes sont souvent utilisées en médecine traditionnelle pour soigner les chevaux et d’autres animaux. Les remèdes à base de plantes peuvent être très utiles pour traiter des problèmes de santé courants chez les chevaux, tels que les coliques, l’arthrite ou encore le stress.

L’ail aide aussi à réduire la pression artérielle et à prévenir la formation de caillots sanguins. Il est donc bénéfique pour les chevaux souffrant de maladies cardiaques ou circulatoires. La Griffe du Diable est utilisée depuis des siècles dans la médecine traditionnelle africaine. Elle a des propriétés anti-inflammatoires qui soulagent efficacement divers types d’inflammation musculaire et articulaire chez le cheval.

L’échinacée est une plante qui stimule le système immunitaire, ce qui peut aider un cheval affaibli par une maladie virale ou bactérienne à se rétablir plus rapidement. Le gingembre peut aider les muscles fatigués du cheval après un entraînement intensif, il diminue aussi l’anxiété grâce aux molécules qu’il contient comme le gingérol et shogaol.

Le ginseng intervient sur plusieurs niveaux : il donne au corps un regain d’énergie supplémentaire tout en diminuant le niveau de stress accumulé par celui-ci. L’utilisation régulière d’une combinaison appropriée de ces herbes contribue généralement au bien-être global du poulain / jument / étalon.

Gardez toujours à l’esprit que chaque cheval est unique, et qu’il peut réagir différemment aux plantes médicinales en fonction de son état de santé individuel. Il est donc recommandé de consulter un vétérinaire avant d’utiliser des remèdes à base de plantes sur votre cheval.

Les plantes sont une alternative naturelle intéressante pour soigner les maux courants qui affectent la santé des chevaux. Leur utilisation doit être encadrée par une bonne connaissance du sujet afin d’éviter tout risque potentiel pour l’animal. En complément d’une alimentation équilibrée et d’un suivi régulier chez le vétérinaire, elles peuvent apporter un plus indéniable à la santé globale du cheval.

Comment utiliser les plantes pour prévenir et traiter les maladies chez les équidés

L’utilisation des plantes médicinales dans la prévention et le traitement des maladies chez les équidés peut être très bénéfique, mais elle doit être effectuée avec prudence. Voici quelques conseils pour vous aider à utiliser efficacement les herbes naturelles pour votre cheval.

Vous devez savoir quelles plantes peuvent être utilisées sur votre animal en fonction de sa condition physique. Certaines herbes, telles que l’arnica ou la camomille, sont déconseillées aux juments gestantes, par exemple.

Vous devez peser chaque plante, mais une règle générale consiste à commencer avec une dose faible et à augmenter progressivement si nécessaire.

Les feuilles séchées peuvent être données directement au cheval sous forme séchée ou infusées dans l’eau chaude comme on ferait du thé. Vous devez connaître les plantes adéquates en fonction du cheval et acheter des produits fiables auprès d’un herboriste expérimenté. Si vous avez le moindre doute ou question sur l’utilisation appropriée d’une plante donnée chez votre cheval, il est impératif de consulter un vétérinaire avant toute administration.

Afficher Masquer le sommaire