Les conseils essentiels pour une propreté réussie chez les chiots

Les premières semaines d’un chiot chez soi ne sont pas toujours faciles. En effet, il faut lui apprendre à adopter de bons comportements. Pour une propreté réussie chez les chiots, voici des conseils d’experts.

Prendre en compte la capacité de rétention du chiot

À la naissance, les chiots ne sont pas en mesure d’éliminer seuls. Leur mère stimule l’élimination en les léchant. C’est à partir de la troisième semaine qu’ils sont dans la capacité d’éliminer tout seul. Il convient alors de commencer l’apprentissage de la propreté des chiots à partir de ce moment.

A lire aussi : L’essentiel pour votre animal de compagnie sur les animaleries en ligne

Quand vous y procédez, pensez à prendre en compte la capacité de rétention de votre animal. Cette capacité dépend de son âge et aussi de sa race. À titre d’exemple, la capacité d’un chiot de 3 mois à se retenir est de 3 h, contre 4 h pour un chiot de 4 mois.

Anticiper quand le chiot va faire ses besoins

Pour apprendre la propreté à votre chiot, vous devez identifier préalablement les comportements et les signes quand il a besoin d’éliminer. C’est, par exemple, le cas s’il renifle le sol, s’il se rend vers sa sortie habituelle, s’il tourne en rond, ou encore s’il baisse son arrière-train… Vous pouvez aussi anticiper les moments de l’élimination en l’amenant à son petit coin habituel après qu’il a mangé, après sa sieste ou encore après qu’il a joué…

A lire aussi : Un nouveau compagnon pour Paris Hilton

Récompenser les besoins faits au bon endroit

Un chiot ne fait aucune distinction entre le fait d’uriner sur le tapis à l’intérieur ou faire ses besoins à l’extérieur. D’autant que pour sortir, il doit faire des efforts supplémentaires. Pour lui apprendre à faire ses besoins au bon endroit et pour le motiver, il est conseillé de le récompenser au moment où il fait ses besoins. Si le chiot parvient à conserver la même habitude chaque fois qu’il a envie d’éliminer, vous pouvez réduire les récompenses à partir de la troisième semaine d’apprentissage.

Éviter de lui donner trop liberté trop tôt

Au début, évitez de donner une grande liberté à votre chiot. Il est plutôt conseillé d’entamer son apprentissage dans une ou deux pièces. Le but en est de réduire les espaces dans lesquels il peut errer. Au fur et à mesure que votre petit compagnon poilu progresse, vous pouvez lui donner accès à d’autres endroits.

Habituer le chiot à l’ordre « au pot »

Utilisez fréquemment l’ordre « au pot » afin que votre chiot puisse comprendre que chaque fois que ce mot est prononcé, c’est le moment de faire les besoins. N’oubliez pas de le récompenser chaque fois qu’il accomplit un bon comportement.

Afficher Masquer le sommaire